Le hérisson

Herisson ValetLe hérisson

Son régime alimentaire en fait un grand consommateur d’insectes, de vers de terre et de limaces. Il fait partie des animaux insectivores.

Au printemps, il profite des éclosions d’insectes; en été et à l’automne, il ne dédaigne pas les fruits, les baies et les champignons.

Contrairement à une idée répandue, les hérissons ne supportent pas le pain ou le lait de vache qui leur donne des diarrhées mortelles. En cas de nécessité il convient de les abreuver avec de l’eau et de leur offrir de la nourriture pour chat ou chiot.

Habitat

Le hérisson habite un terrier ou un tronc d’arbre. Chaque hérisson a son territoire, ce qui justifie les combats entre eux lors des saisons des amours.

Il se confectionne un nid de feuilles mortes et d’herbes sèches pour hiverner d’octobre à avril. En été, il se déplace souvent, changeant régulièrement d’abris.

L’abri doit toujours être placé à l’abri du vent, du soleil et de la pluie.
On peut par exemple le mettre :

  • contre un mur,
  • sous une haie ou contre une haie,
  • sous un appentis,
  • sous un tas de bois,
  • ou sous un escalier de jardin.
Dimensions conseillées : largeur 40 cm, longueur 60 cm, hauteur 40 cm, entrée 12 cm x 12 cm

Important : ne pas vernir ou peindre l’intérieur de l’abri.

Comment savoir si son jardin abrite un hérisson ?

Les indices de la présence d’un hérisson dans son jardin sont :

  • Ses crottes : déposées au hasard, cylindriques jusqu’à 10 mm de diamètre et 4 cm de long, d’un noir brillant, avec des restes d’insectes et d’élytres.
  • Ses empreintes : laissées dans un sol meuble et humide, elles ressemblent à de petites mains à 5 doigts de 2,5 cm de long et de large pour les pattes antérieures et de 3 cm pour les membres postérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *